Woman live streaming a yoga class in front of a phone on a tripod

Conseils d’un expert pour tourner des vidéos d’entrainement préenregistrées

By Christina Libertini

Essayer de nouvelles expériences peut paraitre effrayant. Bien sûr, vous êtes sûrement un expert lorsqu’il s’agit de diriger votre entreprise de fitness, gérer une équipe ou enseigner un cours, mais la vidéo se situe dans un tout autre monde. Comment faire pour passer d’amateur à professionnel ?

Voici quelques conseils pour vous rendre à l’aise devant et derrière la caméra durant le processus d’enregistrement de vidéos préenregistrées (si vous êtes prêt à diffuser des vidéos en direct, consultez ce lien) :

Pré-production

  • Décidez du type de vidéos que vous souhaitez faire. Recueillez des références, analysez les vidéos que vous aimez regarder, et essayez d’imiter différentes approches jusqu’à ce que vous trouviez votre propre style.
  • Invitez vos amis, collègues et membres de votre famille à vous aider. Avoir quelqu’un qui gère la caméra afin que « le talent » se concentre sur l’enseignement peut vraiment aider les choses à avancer plus rapidement
  • Donnez-vous un créneau assez large, au minimum deux heures, pour tourner vos premières tentatives. Vous pourrez surement accélérer le processus lorsque vous serez plus à l’aise, mais prenez votre temps au début pour que vous ne vous sentiez pas stressé.
  • Un iPhone ou une caméra simple DLSR peut filmer du très bon contenu, mais assurez-vous de passer un peu de temps pour apprendre à utiliser votre équipement avant le jour du tournage. Ce n’est pas amusant de s’occuper de problèmes techniques lorsque vous commencez à peine à vous lancer. Rechargez les batteries, assurez-vous qu’il y a assez de mémoire, et n’oubliez pas des équipements de rechange si nécessaire.

Tournage, décor et lieu

  • Pour les tutoriels et les cours, filmez tout votre contenu horizontalement, et non pas verticalement, afin qu’il soit plus facile de le visionner sur une télévision connectée ou sur un ordinateur portable. Choisissez le paramètre de qualité le plus élevé possible.
  • Si vous utilisez un téléphone, assurez-vous de passer en mode avion avant de tourner, afin de réduire les distractions et augmenter l’autonomie des batteries.
  • Minimisez les tremblements en utilisant un trépied ou posez le téléphone/la caméra sur une surface stable.
  • Si quelqu’un d’autre vous filme, et que vous aimeriez inclure des mouvements simples ou des angles différents, envisagez l’utilisation d’un cardan ou d’un stabilisateur portable (les deux servent à minimiser les tremblements de la caméra). Vous pouvez les trouver à moins de 100 euros. Cependant, faire au plus simple est presque toujours le mieux, surtout si vous venez de commencer. L’intérêt devrait se porter sur le contenu, et non pas sur le mouvement de la caméra.
  • Assurez-vous que l’éclairage est vif et flatteur. Essayez de trouver une fenêtre ou une source de lumière permettant un éclairage provenant du côté et légèrement au-dessus, mais pas directement au-dessus ou en-dessous. Si vous filmez depuis un téléphone, verrouillez la mise au point et l’exposition en maintenant votre doigt appuyé sur l’écran avant de commencer.
  • Vérifiez qu’il n’y ait pas de logo (sauf les vôtres), de bouteilles d’eau, etc. dans l’arrière-plan. Choisissez un cadre propre et joli sans désordre. Un gobelet Starbucks peut distraire énormément (comme dans la dernière saison de Game of Thrones).
  • L’audio est l’un des éléments les plus difficiles à maitriser pour faire une excellente vidéo. Trouvez un endroit très calme, sans bruit fort, sans trafic, etc. en arrière-plan. Parlez fort et avec assurance. Si vous souhaitez investir, envisagez l’achat d’un microphone sans fil qui se connecte à votre caméra, ou un micro qui se branche à votre téléphone. Une autre solution serait de n’enregistrer que le contenu visuel, et ensuite d’enregistrer une voix off dans un endroit calme et sans distraction (mais avec un bon microphone USB).

Réalisation

  • Regardez l’objectif de la caméra durant tout le tournage. Faites semblant que la caméra est une personne avec qui vous discutez face à face. Plus vous êtes engagé, plus vos spectateurs le seront aussi.
  • Entrainez-vous ! On pense souvent, à tort, que l’on peut terminer en une seule prise. Les créateurs de contenus qui excellent sont ceux qui font de nombreuses prises, les revoient, les modifient et sont ouverts aux retours. N’ayez pas peur de recommencer si cela ne fonctionne pas ou passez à autre chose. Personne ne saura ce qui n’a pas fonctionné, ils ne sauront que ce qui a fonctionné.
  • Avant tous, AMUSEZ-VOUS ! Si vous vous amusez, vos spectateurs s’amuseront aussi. N’ayez pas peur de montrer votre personnalité et de faire quelques erreurs devant la caméra.

Post-production

  • Assurez-vous d’avoir un ordinateur ou un disque dur externe possédant assez de mémoire pour archiver votre vidéo. Il se peut que vous ayez un jour envie de retourner sur une ancienne vidéo ou faire des modifications.
  • Il existe quelques programmes de montage faciles à utiliser. Le plus connu est iMovie : c’est gratuit si vous avez un Mac, et vous pouvez y faire un glisser-déposer de vos fichiers pour créer votre vidéo rapidement. Adobe Premiere Rush est un programme de montage basé sur une application, permettant de faire des montages facilement depuis votre tablette ou votre téléphone. Il a été conçu spécifiquement pour les créateurs de contenus, c’est rapide et c’est une solution excellente pour commencer. Si vous souhaitez un logiciel de vidéo plus professionnel, Adobe Premiere est la norme de l’industrie, mais cela nécessite de passer un peu de temps pour apprendre à l’utiliser et son abonnement coûte plus cher.
  • L’ajout de musiques sur vos vidéos est souvent une excellente idée, mais si vous n’avez pas les droits pour utiliser une chanson pour des vidéos commerciales (une licence de synchronisation), vous risquez d’être inculpé pour violation des droits d’auteur. YouTube et Facebook n’hésiteront pas à supprimer les vidéos s’ils pensent qu’elles ne respectent pas les droits d’auteur, il est donc préférable de commencer en vous organisant de la meilleure façon. YouTube offre des chansons gratuites qui peuvent être ajoutées après avoir mis en ligne votre vidéo. Vous pouvez trouver des musiques libres de droits en ligne à un prix assez moindre sur des sites comme artlist.io ou Premium Beat. Ou bien, soyez créatifs et collaborez avec un ami musicien. N’oubliez pas de les créditer au moment de publier la vidéo finale.
  • Le processus de post-production peut s’avérer difficile, mais tout comme le tournage, un peu d’entrainement vous sera très bénéfique. Vous apprendrez au fur et à mesure, et vous vous améliorerez de plus en plus avec chaque vidéo.

Publication

  • Si vous souhaitez offrir des vidéos gratuitement, réfléchissez à l’endroit où votre public s’intéresse déjà à votre marque, et publiez vos vidéos en fonction. Facebook, Instagram, et surtout YouTube et Vimeo sont des sites auxquels vos clients peuvent facilement accéder pour voir votre contenu.
  • Assurez-vous de promouvoir votre vidéo dans votre entreprise, sur les réseaux sociaux et via un e-mail.

La vidéo peut être un outil puissant pour un studio ou une salle de sport de n’importe quelle taille. Avec un peu d’entrainement, vous produirez des vidéos que vos clients adoreront. Et n’oubliez pas : l’authenticité, c’est plus important que la perfection.

Maintenez vos services et vos relations clients grâce à la vidéo (et bientôt, à la diffusion de contenu en direct).

Explorez le logiciel

A propos de l’auteur :

Christina Libertini headshot

Christina Libertini

Responsable des contenus créatifs

Mindbody

Christina est créatrice de contenus vidéos et collabore avec des entreprises pour créer des publicités, des contenus pour réseaux sociaux, des témoignages et des tutoriels. Avec son diplôme en création littéraire et une adhésion à vie dans l’association des mordus de l’audiovisuel, elle s’est retrouvée dans le domaine des contenus vidéo personnalisées au moment où YouTube est devenu populaire. Elle est née et a grandi en Californie, et a passé 10 ans à Seattle avant de réemménager sur la Côte Centrale de Californie en 2019. Elle apprécie toujours autant la thérapie gratuite de vitamine D et l’immersion dans l’eau salée que la région lui offre.

Related content